(reprise d’un article publié le 20 janvier 2010)


Première unité de cogénération dans une société de logements sociaux à Bruxelles


Le 20 janvier 2010, la Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Rénovation urbaine Evelyne Huytebroeck et le Secrétaire d’État au Logement Christos Doulkeridis ont eu l’honneur d’inaugurer la première unité de cogénération exemplaire (production combinée d’électricité et de chaleur) située dans une société de logements sociaux, l’Habitation Moderne à Woluwe-Saint-Lambert. Les Ministres ont salué la direction de l’Habitation Moderne qui a ainsi démontré sa volonté de réduire le poids des charges financières du logement dans le budget des ménages locataires. Ils rejoignent totalement cette préoccupation sociale, d’ailleurs fortement mise en évidence dans l’Accord de gouvernement régional.

Introduction: la cogénération ?

(Merci à l’Habitation Moderne pour toute l’information & les documents aimablement fournis)

La cogénération c’est la production simultanée d’électricité et de chaleur. Un moteur alimenté par des énergies fossiles (pétrole, gaz) ou alternatives (colza, etc.) fait tourner un alternateur. Celui-ci dégage de la chaleur qui sera ensuite récupérée afin de chauffer l’eau chaude sanitaire et/ou introduite dans le circuit de chauffage.

Lorsqu’une installation est dédiée uniquement à la production d’électricité, son taux de conversion énergétique (c’est-à-dire le pourcentage d’énergie du combustible primaire (gaz, pétrole, nucléaire) transformée en énergie électrique) va de 20%, pour les moins performantes, à 60% pour les installations de dernières générations. L’énergie restante (40% à 80%) est libérée dans la nature sous forme de chaleur. Le but de la cogénération est de récupérer cette perte de chaleur. De cette manière, on peut atteindre des taux de conversion de l’ordre des 90% , c’est-à-dire que 90% de l’énergie du combustible est utilisée. Une telle technique a donc un impact positif sur l’environnement en limitant les gaz à effets de serre grâce à l’utilisation optimale du combustible.

La cogénération a cependant une série de contraintes. Premièrement le lieu de production doit être proche du lieu de consommation car le transport de la chaleur n’est pas évident. Ensuite, il faut que les besoins en chaleur et en électricité du bâtiment soient suffisamment importants pour pouvoir consommer la production de la cogénération. Enfin, il faut prévoir la bonne dimension de l’unité de cogénération, ce qui n’est pas chose aisée. En effet les besoins en électricité et en chaleur thermique ne sont pas liés : on peut très bien imaginer un bâtiment avec de gros besoins électriques et de faibles besoins en chaleur, et vice-versa. Cependant une contrainte supplémentaire vient s’ajouter : il faut que les besoins énergétiques soient plus ou moins constants. Une centrale de cogénération n’est rentable qu’à condition de fonctionner quasi en permanence.

Dans le cas d’immeubles d’habitation, l’eau chaude sanitaire est une donnée constante : hiver comme été tout le monde souhaite en avoir (la variation de la demande au fur et à mesure de la journée est compensée par l’installation de ballons d’eau chaude). Théoriquement, il est donc possible d’installer une centrale de cogénération produisant 100% de l’eau chaude sanitaire.

Aujourd’hui, ce n’est pas possible car la production électrique d’une telle station serait beaucoup trop importante et le surplus d’électricité devrait être revendu. Comme expliqué dans le document «Cogénération : une économie annuelle de plus de 100 € par ménage» la revente d’électricité n’est financièrement pas intéressante. Pourtant, une solution existe : agréer les SISP en tant que fournisseur d’électricité. De cette manière l’électricité excédentaire pourrait être directement distribuée aux locataires sociaux et générer des bénéfices de l’ordre de 400 000 €/an au profit de tous les locataires sociaux.

20/01/2010 – Discours Xavier Lienart, Pdt du CA de l’Habitation Moderne 20/01/2010 – Les chiffres de la cogénération (documents HM) 20/01/2010 – Cogénération : une économie annuelle de plus de 100 € par ménage (documents HM)
20/01/2010 – Présentation de l’Habitation Moderne (documents HM) 20/01/2010 – Cogénération à l’Habitation Moderne – Présentation powerpoint 2MB (documents HM) 07/06/1977 – Un projet précurseur à WSL: La Sauvenière

Première unité de cogénération dans une société de logements sociaux à Bruxelles | Evelyne Huytebroeck

Share This