Communiqué de presse : Deux Motions relatives à l’« Urgence climatique » au conseil communal de ce lundi 18/11

Publié le mardi 19 novembre 2019

Lors du Conseil communal d’octobre, Ecolo avait pris l’initiative de déposer une motion relative à l’urgence climatique. La majorité a rebondi sur cette initiative pour proposer son propre texte sous forme d’un amendement unique de remplacement de notre motion. Nous n’avions pas pu prendre connaissance de ce texte déposé en séance. En raison de l’heure tardive (minuit), Ecolo a alors convenu avec la majorité un report du vote de cette motion au conseil de novembre dans l’optique de travailler sur un texte commun.

Nous avons ensuite épluché la motion de la majorité pour réaliser qu’elle n’était pas amendable, ni dans sa forme ni dans son contenu, qui est, de notre point de vue, un véritable catalogue de propagande. Dans la motion présentée par la majorité, cette dernière insiste sur sa satisfaction face aux résultats déjà engrangés. L’engagement futur de la majorité pour poursuivre cet effort se concentre sur la continuité et pas sur des mesures ou un calendrier justifié par l’Urgence Climatique. Cette motion insiste aussi fortement sur les actions à prendre par les autres pouvoirs (régional, fédéral), ce qui n’est pas le propos d’Ecolo.

Dans la motion présentée par Ecolo, nous avons souhaité aller plus loin et de manière beaucoup plus précise en terme d’engagements à prendre par la commune pour participer à l’effort collectif nécessité par l’urgence climatique :

Nous voulons déclarer la Commune en état d’urgence climatique et environnementale et reconnaître tant l’accentuation des effets du changement climatique, que la détérioration des écosystèmes naturels, ainsi que leurs graves conséquences humanitaires, sociales et sanitaires.

Voici quelques-unes des mesures-phare que nous proposons :

  • Se doter rapidement d’un Plan climat communal, qui devra se conformer au minimum, aux objectifs mis en place par l’Union Européenne à savoir : réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 35 % (par rapport aux niveaux de 2005), porter la part des énergies renouvelables à au moins 32 % et améliorer l’efficacité énergétique d’au moins 32,5 %
  • Réaliser dans les 12 mois un bilan carbone couvrant l’ensemble des activités et services présents sur le territoire de la commune (bâtiments résidentiels et tertiaires, transport, énergie, déchets, alimentation), pour tendre vers la neutralité carbone à l’horizon 2050 ;
  • Se mettre en conformité dans les 6 mois avec l’Ordonnance régionale Certificat PEB bâtiment public du 24 avril 2019, qui impose de réaliser un audit PEB établissant la performance énergétique de tout bâtiment public de plus de 250m2
  • Inclure pour le 31 décembre 2019 les logements communaux dans le plan PLAGE et accélérer la rénovation énergétique des logements sociaux à l’Habitation Moderne ainsi que de tous les logements communaux (sociaux et autres). Un calendrier de rénovation précis avec des objectifs devra être proposé dans les 6 mois ;
  • Porter les efforts sur la consommation de gaz sur les nombreux bâtiments « énergivores » (grand hall de tennis, petits halls de tennis, conciergeries, crèche Princesse Paola, restaurant Van Meyel, kinderdagverblijf Roodebeek, pavillon Princesse Paola, crèche Saint-Lambert,...) ;
  • Encourager les citoyens de Woluwe-Saint-Lambert à produire de l’électricité verte par la mise en place de primes et la stimulation de coopératives d’investissement citoyen ;
  • Mettre en place des alternatives publiques communales de mobilité avec la collaboration de la STIB : zones réservées, navettes de bus « propres » de et vers les zones commerciales, multiplication des zones en piétonniers et généralisation des rues scolaires là où c’est réalisable, comme par exemple av. Georges Henri et rue St Lambert) ;
  • Adopter des mesures de verdurisation massive pour une compensation carbone, réduire les îlots de chaleur urbains et réduire les conséquences de l’accroissement des inondations ;
  • Intégrer systématiquement des clauses environnementales et sociales « durables » dans les marchés publics ;
  • Optimiser l’usage du charroi communal en favorisant et en organisant la mise en commun des véhicules entre services.

Contact :

Jean-Claude Van der Auwera

Conseiller communal Ecolo

0475 490954

jc.vanderauwera@gmail.com