Demande d’interpellation : Pollution due au trafic à Bruxelles – Quels sont les impacts à WSL et quelles actions la commune devrait-elle prendre ?

Publié le lundi 27 mai 2019

À l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Lambert,

Je vous prie de bien vouloir inscrire l’interpellation suivante à l’ordre du jour du prochain Conseil Communal :

Pollution due au trafic à Bruxelles – Quels sont les impacts à Woluwe-Saint-Lambert et quelles actions la commune devrait-elle prendre ?

La première cause de la pollution de l’air par les particules fines et le dioxyde d’azote (NO2) est le transport routier, principalement les véhicules utilisant le diesel. La qualité de l’air à Bruxelles est mauvaise et tout le monde le constate. 10.000 à 13.000 personnes décèdent annuellement en Belgique des conséquences de la pollution de l’air. On en compte près d’un millier à Bruxelles et plus de 50 à Woluwe-Saint-Lambert. La trop haute concentration de polluants provoque des maladies pulmonaires, vasculaires et cardiaques, ainsi que des cancers. La mauvaise qualité de l’air est particulièrement dangereuse pour les enfants et les personnes âgées.

Malgré ces aspects alarmants, le problème reste sous-estimé et les mesures structurelles pour améliorer la qualité de l’air sont à la traîne.

Qu’en est-il précisément à Woluwe-Saint-Lambert ? Comme l’an passé, Ecolo et Groen ont procédé à des mesures de la concentration de dioxyde d’azote (NO2) dans l’aglomération bruxelloise :

Les 7 lieux de mesures dans notre commune étaient : • cours PH Spaak devant Wolubilis • square Vergote, à l’arrêt du bus 28, boulevard Brand Whitlock • square de Meudon • rond-point av des Communautés proche du Cora et de la E40 • rond-point J. Charlotte avenue de Broqueville • rue Cayerhuis • rue du Zéphir

Les mesures validées par des chercheurs universitaires expriment des valeurs annuelles moyennes. Le niveau considéré comme bon par l’OMS ne doit pas dépasser les 20µg/m³ (micro grammes par mètre cube d’air). Le niveau maximum légal à ne pas dépasser est de 40µg/m³. Vous avez pu voir dans l’annexe à mon interpellation un tableau avec les valeurs pour chacun des 7 points de mesures, en 2018 et en 2019. Les mesures n’ont montré aucune amélioration et sur 4 point de mesures sur 7, on se trouve à des valeurs entre 32 et 36µg/m³. La plus basse est rue du Zéphyr avec 26µg/m³.

J’en viens à mes questions :

Le Collège a jugé utile et souhaitable de consacrer des efforts et des moyens à une campagne de lutte contre le bruit des avions. Il en a même fait une motion. Des affiches ont été placardées sur des bâtiments publics dont des écoles et des crèches. Pourtant, il est reconnu que l’impact du bruit des avions est loin d’atteindre la mortalité qui est à présent démontrée pour le NO2 et les particules fines :

  1. Quand allez-vous consacrer les mêmes moyens ou des moyens supérieurs à la promotion de la lutte contre la pollution au dioxyde d’azote et aux particules fines ?
  2. Vous avez instauré une prime de radiation d’une voiture. Quels autres incitants prévoyez-vous pour réduire significativement l’usage des véhicules ?
  3. Qu’attendez-vous pour montrer l’exemple et accélérer le remplacement de TOUS les véhicules diesel utilisés par les services communaux ou arrêter de subsidier la circulation des membres du Collège ? A Watermael-Boitsfort, la commune a choisi ce que Ecolo vous recommande depuis 2 ans en choisissant des véhicules roulant au gaz naturel compressé (GNC) avec 2 camionettes-plateau et un bus scolaire. A quand à WSL ?
  4. Comment comptez-vous lancer une prévention efficace contre l’habitude de nombre d’automobilistes dont des conducteurs de véhicules communaux de laisser tourner leur moteur, surtout en hiver quand ils sont en attente devant un chantier, un commerce ou une écolo ?

Je vous remercie d’avance pour les réponses que vous apporterez à mes questions.

Pour ecolo,

Núria Bordes

Conseillère communale Ecolo-Groen

nb.dolcisalat@gmail.com

Annexes :

Tableau comparatif entre les deux années. Valeurs exprimées en µg/m³

Tableau NO2 WSL

Remarques :

  • Echelle de couleurs : la norme EU pour le NO2 est 40 µg/m³ au maximum. Il n’existe pas de niveau sûr, bien que la limite à ne pas dépasser serait à 20 µg/m³.
  • Les couleurs ne signifient donc pas que la situation est "saine" mais bien que la norme EU est ou n’est pas dépassée (sauf rouge >40 µg/m³)
  • Chaque site comportait 2 sondes, la valeur retenue par site est la moyenne des 2 valeurs.
  • En 2019, 2 sites de mesures ont été ajoutés, ils sont situés dans des quartiers "calmes" avec beaucoup moins de circulation.
  • Sur les 5 sites déjà mesurés en 2018, on ne note pas d’amélioration et même une dégradation de la moyenne annuelle en certains points.