Demande d’interpellation : Entretien des cimetières communaux

Publié le dimanche 28 avril 2019

À l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Lambert,

Je vous prie de bien vouloir inscrire l’interpellation suivante à l’ordre du jour du prochain Conseil Communal :

Entretien des cimetières communaux

J’ai visité les deux cimetières communaux, celui de Wezembeek et celui de l’avenue du Dernier Repos, pour me rendre compte de leur état d’entretien.

Au cimetière de Wezembeek, j’ai pu constater que l’entretien semble correctement assuré. Les allées de dolomie sont entretenues par les jardiniers avec une machine qui gratte les végétaux qui tentent de s’y implanter. Cela permet bien sûr d’éviter l’usage de produits chimiques (à présent proscrit) et les méthodes problématiques de brûlage et à la vapeur, qui entraînent des consommations de carburant non négligeables. Je regrette cependant qu’ici et là trainent divers déchets plastiques (vieux pots et vieilles fleurs décolorées abandonnés par-ci, par-là).

Si cette visite est positive, je ne peux pas en dire de même de ma visite à notre vieux cimetière (à l’arrière du Poséidon). Dès qu’on pénètre ces lieux, on ressent une impression de désordre, de saleté, bref un état d’abandon et de désolation. Certes sur certaines pierres tombales abandonnées, on peut trouver un avis signé par l’échevine, demandant à la famille du ou des défunts de se signaler ou de procéder à l’entretien de la tombe. Mais si certaines familles n’existent plus, habitent trop loin ou ne sont pas au courant et donc n’entretiennent pas ou plus leur monument funéraire, la commune ne fait pas beaucoup mieux.

Comment peut-on laisser ainsi se dégrader un tel endroit ? Branches mortes, herbes folles et déchets ont envahi les allées et les pelouses, tout est dans un piteux état d’abandon.

Tout au fond du cimetière se trouvent les pelouses d’honneur. Les allées y semblent mieux entretenues, sans pour autant être au niveau de l’Honneur auquel ce lieu aurait droit !

Lors de ma visite, j’y ai rencontré une dame âgée un peu consternée par le manque d’entretien (elle n’habitait pas la commune). Bien sûr le but de sa visite était de se recueillir et de fleurir une tombe et non pas de se plaindre...

Je poserai les questions suivantes au collège :

  1. Comment le Collège peut-il justifier l’absence chronique d’entretien dans le vieux cimetière ?
  2. Combien de personnes sont affectées à l’entretien de chacun des deux cimetières ?
  3. Pourquoi ne pas affecter à l’entretien du vieux cimetière, le personnel du service des jardins publics basé aux serres communales à deux pas de là ?
  4. Combien de plaintes avez-vous reçues, concernant principalement le vieux cimetière ?

Merci pour l’attention que vous y porterez à mes questions.

Pour ecolo,

Núria Bordes

Conseillère communale Ecolo-Groen

nb.dolcisalat@gmail.com