Communiqué de presse : WSL, le bourgmestre Maingain fait voter un « Code d’éthique » à la hussarde : pourquoi ?

Publié le mardi 19 février 2019

Lors du Conseil communal de ce lundi soir (18/2/2019), le groupe Ecolo a voté contre la motion présentée par la majorité qui portait sur l’adoption d’un « Code d’éthique » devant s’appliquer à l’ensemble des mandataires communaux de Woluwe-Saint-Lambert (Conseil communal, CPAS, asbl communales).

Avec un texte présenté en dernière minute et un seul groupe de travail convoqué le vendredi précédant le conseil communal, il était clair que le bourgmestre présentait un texte « à prendre ou à laisser ». Pour un collège qui se dit « champion de la participation », visiblement la participation et le travail en commun ne s’appliquent pas à l’opposition !

Ecolo s’interroge sur la pertinence d’une telle précipitation quelques mois avant les élections régionales et fédérales, alors que la commune (c.-à-d. le Collège) a été condamnée pour non-respect des lois sur l’usage des langues et que la Région a invalidé les derniers comptes communaux en sommant le Collège de rembourser la caisse communale pour des dépenses irrégulières d’un montant de près de 175.000€. Nous n’avons pas oublié le départ de la directrice du Poséidon pour « rupture de confiance » alors que des problèmes dans la clôture des comptes de cette asbl communale étaient apparus et n’ont jamais fait l’objet d’explications claires malgré nos demandes au Conseil communal.

Dans le « Code d’éthique », un article nous a particulièrement interpellés : il invoque l’abstention de port de « signes conventionnels ostentatoires » au nom du respect d’un « principe de neutralité ». Si l’on peut admettre que des fonctionnaires en situation de contact avec le public soient invités à rester discrets sur leurs convictions, au nom de quel concept démocratique les élus seraient-ils astreints à un "principe de neutralité" ? C’est en contradiction avec la jurisprudence européenne en matière de libertés fondamentales. Ecolo n’est pas dupe, ce qui est visé ici c’est l’interdiction du port du voile ! Eh bien, nous osons affirmer que le port du voile n’a rien à voir avec l’éthique.

Ecolo avait également souhaité introduire un article imposant à un mandataire communal qui aurait découvert une irrégularité, fraude ou des évidences de mauvaise gestion d’en avertir immédiatement l’ensemble du Conseil Communal et à interpeller le Collège sur les suites à donner à cette question. Cet amendement au texte du « Code d’éthique » a été rejeté ! Cela n’appelle pas d’autres commentaires sur les réelles motivations d’un parti politique et de son président à se poser en « chevalier blanc de l’éthique ».

Pour le groupe Ecolo au Conseil communal de Woluwe-Saint-Lambert :

Philippe Vandemeulebroucke, Conseiller communal Ecolo – chef de groupe

pvandemeulebroucke561@gmail.com

0485 441228

A télécharger

Code d’éthique
Document PDF - 212.3 ko - ouvrir document
Motion Code d’éthique
Document PDF - 118.7 ko - ouvrir document