Demande d’interpellation : Accessibilité des bureaux de vote aux personnes à mobilité réduite (PMR)

Publié le lundi 18 février 2019

A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Lambert,

Je vous prie de bien vouloir inscrire l’interpellation suivante à l’ordre du jour du prochain Conseil Communal :

Accessibilité des bureaux de vote aux personnes à mobilité réduite (PMR)

Contexte :

Lors des élections communales du 14/10/2018, une personne à mobilité réduite en fauteuil roulant motorisé a eu des difficultés pour accéder au bureau de vote 14 situé dans le Pavillon de Roodebeek (Parc de Roodebeek).  

1er incident :

Le fauteuil ne passait pas par le seul battant de porte ouvert (largeur du battant : 73 cm). Ni les responsables du bureau, ni le concierge appelé en renfort après recherches, n’ont réussi à libérer le 2ème battant (environ 1/2h) ! C’est finalement un témoin du bureau de vote qui a réussi à libérer cette 2ème moitié de porte.  

2ème incident :

Une fois parvenu dans le bureau de vote, la personne a eu beaucoup de mal à accéder aux isoloirs car la largeur libre pour manoeuvrer entre les isoloirs et le mur vitré était trop étroite (environ 1m)  

Observation formulée par cette personne :

Au-delà du problème d’accès au bureau lui-même, le Pavillon de Roodebeek se trouve au sommet d’une côte pavée. Pour les personnes ne disposant pas d’un fauteuil électrique, il donc très difficile de monter la pente du parc à la force des bras.   Je souhaite donc poser les questions suivantes au Collège :

  1. Comment expliquer que la largeur d’accès au bureau de vote ne faisait que 73 cm alors que la norme exige 95cm pour une porte d’entrée (RRU Titre IV Accessibilité par les PMR). Pourquoi ne pas avoir prévu l’ouverture du 2ème battant ? Ne faudrait-il pas modifier le mécanisme d’ouverture inadapté à un usage courant ?
  2. Comment expliquer que les isoloirs n’aient pas été installés à une distance suffisante des fenêtres pour pemettre de manoeuvrer aisément l’entrée dans les isoloirs alors que la norme exige un rayon libre de 1m50 ?
  3. Comment se fait-il que l’on n’ait pas prévu un panneau indicateur à l’entrée du parc pour guider les personnes handicapées par le chemin d’accès le plus aisé dans le parc ?

Je souhaite vous faire part dès à présent de mes solutions afin de garantir l’accessibilité aux bureaux de votes de notre commune lors des prochaines élections :

Pourquoi ne pas dédier une personne au rôle de « Madame ou Monsieur Accessiblité Bureaux de Votes »  ? Cela impliquerait la vérification de tous les bureaux de vote quant à leur accessibilité bien avant le jour « J » des élections : respect garanti des normes d’accessibilité du RRU, signalisation des chemins d’accès, accompagnants éventuels...

J’ose espérer mesdames et messieurs du Collège que vous prendrez toute la mesure de l’intérêt qu’il y a à une meilleure inclusion des personnes handicapées dans notre commune et particulièrement à l’occasion des prochaines élections.

Je vous remercie d’avance pour les réponses que vous voudrez bien apporter à mes questions.

Samantha Zamora

Conseillère communale

samantha.zamora@ecomail.be