Demande d’interpellation : Propreté des espaces verts publics, parcs, jardins et plaines de jeux

Publié le dimanche 13 janvier 2019

A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins,

Par la présente, je vous demande de bien vouloir inscrire l’interpellation suivante à l’ordre du jour du prochain Conseil Communal :

Propreté des espaces verts publics, parcs, jardins et plaines de jeux

Dans notre commune, il est reconnu que la division en quartiers et l’affectation des équipes de nettoyage par quartier a donné d’excellents résultats. Si on peut regretter que l’incivilité des quelques-uns fasse que ce travail est sans cesse à refaire, la grande majorité des habitants apprécient que notre commune se place dans le groupe de tête des communes les plus "propres".

Il est cependant un domaine dans lequel le travail reste à faire : la propreté des espaces verts publics, parcs, jardins et plaines de jeux. Il n’est pas rare de trouver, en début de week-end, des poubelles déjà pleines et d’autres déchets éparpillés. Sans vouloir noircir les choses, ces espaces ne semblent pas bénéficier pas de la même attention que le reste des espaces publics. En 2018, interrogé par un conseiller Ecolo, le bourgmestre avait répondu qu’il reconnaissait le problème et qu’il allait mettre en place des responsables pour les parcs et 1 équipe volante.

J’en profite aussi pour revenir sur la question du nettoyage et de l’entretien des quelques toilettes publiques présentes dans les parcs (Malou, Roodebeek, Timmermans) afin qu’elles soient propres et disponibles. Ecolo avait proposé de faire appel à une firme spécialisée qui a un contrat avec Bruxelles Environnement pour l’entretien des toilettes du parc régional Georges Henri. À l’heure où le nouveau budget va être présenté, je me demande dans quelles mesures toutes ces informations ont bien été prises en compte.

Je souhaite donc interpeller le Collège sur ce qui a été prévu :

  1. Qu’avez-vous prévu concrètement pour assurer une propreté de tous les espaces verts publics au minimum au même niveau que le reste des espaces publics ?
  2. Combien d’ouvriers communaux seront affectés à ces tâches ?
  3. Comment le public pourra-t-il faire appel au service en cas de défaut de propreté ?
  4. Pour ce qui est des toilettes publiques, que prévoyez-vous pour assurer leur entretien journalier ?

Je vous remercie d’avance pour vos réponses,

Núria Bordes

Conseillère communale Ecolo-Groen

nb.dolcisalat@gmail.com