Demande d’interpellation : Le budget genré (gender budgeting) à Woluwe-Saint-Lambert ?

Publié le dimanche 11 mars 2018

A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins.

Merci de bien vouloir inscrire à l’ordre du jour du prochain Conseil communal l’interpellation suivante :

Le budget genré (gender budgeting) à Woluwe-Saint-Lambert ?

Mesdames et messieurs, membres du collège de WSL,

Tout d’abord, juste mon ressenti à l’occasion de ce 8 mars. Pourquoi une Journée Internationale des Droits des Femmes ? Pourquoi... ? C’est tous les jours de l’année, que les droits des femmes devraient être respectés et mis en pratique. C’est tous les jours de l’année qu’il faut combattre toute inégalité ou toute discrimination vis-àvis d’un être humain, qu’il soit femme ou homme d’ailleurs. Un jour peut-être, il sera devenu inutile d’écrire une Charte contre le Sexisme.

On n’est pas encore sorti de l’auberge, je vous le dis.

Mais je reste positive... Alors j’ai signé la Charte contre le Sexisme. Je suis même la dixhuitième personne à avoir ajouté mon nom... en ligne sur le site communal. Je me suis engagée. Alors maintenant il me doit d’agir... voilà le pourquoi de cette interpellation.

C’est aux membres du collège que je m’adresse, pour connaître la réponse à la question que je me pose au sujet de l’existence ou non du gender budgeting au sein de l’administration communale de Woluwe... ce budget est-il mis en place ou pas ?

Rappel : le gender budgeting est « une application de l’approche intégrée de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le processus budgétaire. Cela implique une évaluation des budgets existants avec une perspective de genre à tous les niveaux du processus budgétaire, ainsi qu’une restructuration des revenus et des dépenses dans le but de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes ». Le gender budgeting est donc une analyse sous l’angle du genre de toutes les formes de dépenses et de recettes publiques et l’inventaire de leurs conséquences directes et indirectes sur la situation respective des femmes et des hommes. Le gender budgeting constitue une forme spécifique de budgétisation orientée sur les résultats. http://igvm-iefh.belgium.be/fr/activites/gender_mainstreaming/application/gender_budgeting

Le 8 mars les membres du collège de WSL ont signé la Charte contre le Sexisme. J’ose espérer que nous sommes déjà passés à l’étape suivante de l’action contre le Sexisme... qui concerne spécialement, l’application du gender budgeting dans l’établissement du budget communal.

Voici donc mes questions concernant le budget genré dans les 3 domaines ci-dessous :

  1. J’aimerais connaître la ventilation des rémunérations effectives moyennes par niveau (de A à E), par sexe et ce pour les statutaires et les contractuels, suivant le principe du « à travail égal, salaire égal » (sur base des statistiques contenues dans le budget 2018 – Service ordinaire page 73 & 74)
  2. En matière d’équilibre aux postes statutaires pour les postes à responsabilités au plus hauts niveaux, puisqu’il n’y a aucune femme dans les niveaux A7, A8, A9, A10, A11 et qu’on y compte 3 hommes, comment et quand comptez-vous restaurer l’équilibre ?
  3. Pouvez-vous nous éclairer sur le déséquilibre très significatif qui existe entre les hommes et les femmes pour les catégories de personnel statutaire et de personnel contractuel et de surcroît entre chacune de ces catégories ?
  4. Dans le domaine de l’accès aux sports pour les femmes et les subsides qui sont alloués à chacun de ces sports, j’aimerais connaître la ventilation des subsides par type de sport et par sexe et la fréquentation par sexe pour chacun de ces sports.

Mesdames et messieurs, membres du collège, merci de répondre à toutes mes questions, merci surtout de mettre en application le gender budgeting au sein de l’administration communale...

Chantal Dransart

02 7623922

Chantal Dransart

Statistiques du personnel


Charte contre le Sexisme (WSL 8 mars 2018)

  1. Je m’engage à combattre toute forme d’inégalité ou de discrimination fondée sur le sexe. Que ce soit sur le lieu de travail, dans la sphère privée ou dans l’espace public, je suis attentif.ve aux inégalités ou aux discriminations afin de lutter de façon efficace, visible et globale contre les comportements sexistes.
  2. Je ne tolère aucun jugement ni stéréotype sur le genre d’une personne qui se rapporte à une discrimination sexiste. Tout stéréotype limitant le développement d’un individu sur le plan personnel, affectif, professionnel et/ou social est inadmissible.
  3. Je soutiens la diversité du genre et apporte mon aide, de quelque façon que ce soit, aux personnes victimes de sexisme, sans me mettre en danger. Promouvoir l’égalité et me rendre un maximum disponible à la réalisation d’actions de sensibilisation fait partie intégrante de mes objectifs personnels.
  4. Je respecte mes propres limites selon mon éthique personnelle face aux idées précitées et agirai selon mes compétences et mes disponibilités.