Wolu Info - Mars 2018 : Après les « Epinards » 2017, voici les lauréats des prix « Orties » 2017

Publié le mercredi 14 mars 2018

C’est une tradition bien établie chez Ecolo Woluwe-Saint-Lambert de décerner le prix de l’Epinard et de l’Ortie. L’épinard est attribué à un bon projet, exemplaire pour la commune, conduit par une personne, une association, la commune ou une entreprise. De même, l’Ortie est attribuée à un mauvais projet qui est contre les intérêts des habitants de Woluwe-Saint-Lambert. Après la publication des projets positifs dans le Wolu Info de février, voici les lauréats 2017 « négatifs » :

Ortie d’Or : La régression de la qualité de l’alimentation offerte dans les cantines du réseau scolaire communal

Aucune exigence bio minimum n’a été imposée dans le nouveau contrat de fourniture et la qualité de l’alimentation servie aux enfants va régresser : dans le contrat précédent, 100% de la viande était de qualité « différenciée » et d’origine belge (ou pays voisins pour le porc). En 2017, le 100% devient : 80% pour le porc, 59% pour le boeuf et 9% pour la volaille. Pire : le fournisseur annonce une provenance hors-Union Européenne dans son offre !

Ortie d’Argent : Le manque de suivi sur le chantier de rénovation du château Malou

Les autorités communales se sont révélées incapables de contrôler et prévenir une fraude sur l’utilisation de pierres bleues chinoises sur le chantier. Pourtant les exigences du cahier des charges sont sans ambiguïté sur les caractéristiques des pierres naturelles (pierre bleue du Hainaut ) qui devaient être utilisées pour la rénovation des abords, murs et bordures de ce bien classé.

Ortie de Bronze : La mauvaise gestion du réaménagement de la Place Saint-Lambert

On nous avait annoncé des pavés portugais mais faute d’un cahier des charges digne de ce nom, c’est un pavage en granite à bas coût originaire de Chine qui a été livré ! On nous avait annoncé un chantier phasé avec pénalités de retard à la clef or le chantier a pris un retard considérable (inachevé au 15/2/2018) et la commune a entrepris de dédommager les commerçants avec de l’argent public pour une somme 3 à 4 fois supérieure aux usages.

Pour Ecolo :

Chantal Dransart, Bernard Ide et Jean-Claude Van der Auwera, conseillers communaux, Thierry Doornaert, conseiller CPAS, Nùria Bordes et Philippe Vandemeulebroucke, co-présidents de la locale d’Ecolo Woluwe-Saint-Lambert.