Hausse d’impôt : viens voir les comédiens, voir les musiciens, voir les magiciens...

Publié le mercredi 18 janvier 2017

Les comédiens ont installé leurs tréteaux, ils ont dressé leur estrade et tendu des calicots. Les comédiens ont parcouru les faubourgs, ils ont donné la parade, à grand renfort de tambour...

Communiqué de presse, publication sur le site communal, interview. C’est à une véritable offensive que nous avons assisté pour la présentation du budget communal de 2017 et cela près d’une semaine avant que le budget ne soit même présenté et voté au Conseil communal. L’enjeu : convaincre la population que la gestion exemplaire de la majorité va «  favoriser le pouvoir d’achat des habitants et boucler un budget 2017 en boni de plus de 600.000 euros  » dans les caisses communales.

Baisser les impôts : trop beau pour être vrai ?

La majorité a décidé de réduire la part communale de l’impôt sur les revenus de 6% à 5,7%. Calculatrice en main, nous avons valorisé ce changement avant/après. La différence donne une réduction de 26€ en moyenne pour chaque contribuable. C’est toujours ça de gagné diront certains !

Pour garantir l’équilibre budgétaire, le Collège communique aussi qu’il va relever « modérément » la part communale de l’impôt sur les biens immobiliers (précompte immobilier) de 2450 à 2700. Peu désireux d’indisposer les habitants et en se posant en défenseur des locataires, le bourgmestre annonce que la hausse sera compensée pour les propriétaires habitant la commune par la baisse de l’impôt sur les revenus. L’augmentation sera partagée entre tous les propriétaires, y compris les personnes qui ne sont pas domiciliées ou qui sont « immunisées » de l’impôt des personnes physiques (fonctionnaires européens...). Selon nos calculs, l’augmentation s’élèvera à 109€ en moyenne.

Les impacts de cette augmentation ont été totalement sous-estimés par la majorité !

  • Pour les propriétaires de WSL habitant leur logement, l’augmentation sera bien loin d’être compensée par une baisse d’impôt sur les revenus (+83€ net en moyenne) !
  • L’impact négatif sera d’autant plus important sur les propriétaires qui ont de faibles revenus !
  • Pour les locataires de WSL, qui peut croire que l’augmentation du précompte sera sans aucune incidence sur les loyers ?
  • Les locataires des logements sociaux pourraient également être impactés par l’influence du précompte immobilier sur la fixation des loyers ou par la diminution des moyens d’investissement des Immobilières Sociales (sisp) (environ 3.000 logements et plusieurs milliers de personnes) !

Il est donc archi-faux de prétendre que cette mesure fiscale « sera essentiellement supportée par des personnes morales ou des personnes physiques propriétaires à Woluwe-Saint-Lambert, mais qui n’y sont pas domiciliées ou qui n’y déclarent pas de revenus ».

Sur le plan social, nous avons aussi relevé une baisse de 25% (283.400€) des aides financées par la commune aux allocataires sociaux du CPAS (paiement des cotisations sociales, aide en espèces, en nature, frais pharmaceutiques, frais médicaux...) alors que le nombre de personnes à aider ne cesse d’augmenter. C’est particulièrement indigne en ces temps de crise où chacun peut reconnaître une nécessaire solidarité avec les personnes défavorisées habitant notre commune.

Ecolo a fait une série de propositions d’amendements au budget 2017 (voir site). Ceux-ci ont tous été refusés. Pour toutes ces raisons, nous avons voté le rejet du budget tel que présenté (ainsi que le budget du CPAS). Un budget communal est un équilibre de recettes et de dépenses traduisant des choix politiques mais déguiser ses choix sans les assumer et en prétendant augmenter le pouvoir d’achat des habitants est de l’enfumage pur et simple !

Pour Ecolo, Jean-Claude Van der Auwera, conseiller communal