Saga Wolu TV / Numericable : 14 questions et réponses pour s’y retrouver !

Publié le samedi 2 janvier 2016

reprise NumericableLa communication de Numericable, de Wolu TV et de Telenet ont été mal gérées et trop tardives. Face à cela, le Collège des Bourgmestre & Echevins tente de rattraper la sauce par une communication tout azimut par courrier postal et même sur le Facebook ! Au passage, Ecolo, qui avait attiré l’attention très tôt sur les défauts du plan, est attaqué et nous voici à présent taxés de démagogie, d’incompétence et de populisme, rien que ça !

Question 1 : Les abonnés ont-ils des raisons d’être inquiets ?

Réponse 1 : Les multiples courriers et informations parfois contradictoires ont suscité beaucoup d’inquiétude auprès des abonnés. Il aura fallu attendre longtemps pour commencer à y voir clair. Les commerciaux de Numericable et le personnel de Wolu TV n’ont été en mesure de faire des offres correctes et acceptables que vers la fin décembre ! Tout cela alors que le planning de transition prévoyait de clôturer la transition pour le 31 décembre : cela figurait en annexe du contrat de cession présenté au Conseil communal du 10 novembre. Au Conseil, nous avons tiré la sonnette d’alarme et avons refusé de soutenir un tel plan.

Question 2 : Quels sont les désagréments auxquels il ne sera pas possible d’apporter une réponse satisfaisante ?

Réponse 2 : Quelques points noirs :

  • Beaucoup d’abonnés ont enregistré des émissions sur le disque dur de leur décodeur et il leur sera impossible de transférer ces enregistrements vers leur nouveau décodeur
  • Si le numéro de téléphone est "portable" (pour ceux qui ont choisi le "triple play"), l’adresse mail Telenet (nom@telenet.be) ne sera pas conservée. Telenet a fait un geste et a accepté de garder les boîtes mail ouvertes pendant 6 mois, il n’existe pas de possibilité de renvoi vers un autre compte mail
  • Les heures d’appel gratuites vers l’étranger sont beaucoup plus limitées en couverture et ne courent qu’à partir de 19h
  • Le mix de programmes Telenet offrait use large sélection à laquelle les abonnés sont habitués, le mix Numericable est différent tout en offrant d’autres possibilités. Certaines options actuellement gratuites seront (sérieusement) payantes, à chacun de choisir…

Question 3 : Quand aura lieu la bascule ?

Réponse 3 : logo Hello NumericableLa transition est organisée par section du réseau (quartier) et les abonnés Telenet/Wolu TV qui ont indiqué leur souhait de prendre un abonnement Numericable ont reçu une proposition de date par mail (12 décembre). La transition sera effectuée durant les mois de janvier et février. Il faut avant cela confirmer votre commande (possible sur internet). A suivre donc !

Question 4 : Doit-on craindre des augmentation de prix de l’abonnement dans les 12 à 15 mois ?

Réponse 4 : Personne n’est capable de répondre à cette question ! Le revenu moyen par abonnement chez Numericable en Belgique est autour de 46 euros, pour Telenet, ailleurs en Belgique, il est de près de 50 euros. A titre de comparaison, on se situait plutôt un peu au dessus de 30 euros à WSL. Cela veut dire que le nouvel opérateur va tout faire pour faire monter la facturation moyenne (augmentation de prix et promotion de services supplémentaires par un marketing agressif). Ce potentiel d’augmentation des dépenses des woluwéens explique pourquoi ils ont payé 18M euros et pourquoi ils s’attendent à ce que les abonnés "acceptent" des factures supérieures pour ce type de services !

Pour Numericable (le groupe français Altice), les 18 millions d’euros payés pour l’acquisition du réseau communal sont une goutte d’eau à côté des quelques 25 milliards de dettes déjà contractées pour des acquisitions en France et aux Etats-Unis. Un tel endettement repose sur le fait que le bénéfice d’exploitation puisse être rapidement augmenté de façon significative : réduction drastique des coûts, augmentation de l’offre de service et… des prix. A voir si les clients s’y retrouveront !

Question 5 : Le service sera-t-il à la hauteur des attentes des abonnés ?

Réponse 5 : logo NumericableNumericable a tout intérêt à offrir un service de qualité à ses abonnés faute de quoi ceux-ci iront voir chez… Proximus qui constitue la seule alternative. Cela dépend d’eux seuls. Les troubles actuels ont déjà provoqué une forme d’exode vers la concurrence et aux dernières nouvelles, les offres seraient adaptées (fourniture de décodeurs avec disques durs) pour tenter de conserver les clients non-satisfaits par les offres et le type de décodeur.

logo Telenet unhappyOn ne regrettera pas les défauts du service de Telenet : interruptions fréquentes en journée, manque de répondant en cas de problème, service et courrier parfois unilingue flamand… et le pire : les abonnés avertis en septembre 2014 de ce que le décodeur SD ne fonctionnerait plus ! Il "suffisait" d’acheter (259€) ou de louer un nouveau décodeur HD, offre à prendre ou à laisser càd résilier son abonnement. Une vraie "prise d’otage" avaient écrit certains !

Question 6 : Les personnes bénéficiaires de la prime communale pour abonnement à la télédistribution perdront-elles cet avantage (OMNIO, anciennement VIPO) ?

Réponse 6 : C’est par un message du Bourgmestre sur Facebook (!) que nous avons appris la réponse ! « Cette prime communale est accordée sur la base d’un règlement communal. Celui-ci sera adapté et sa portée élargie afin de mieux couvrir encore l’intervention communale au bénéfice de personnes qui, en raison de leurs faibles revenus ou de leur situation personnelle (notamment pour les personnes handicapées), sont en droit de bénéficier de cette prime. Les informations seront communiquées dans les prochains mois aux personnes susceptibles de bénéficier de cette prime. » Pour mémoire, nous avions annoncé dans un article paru dans le Wolu Info de décembre (Tribune politique Ecolo) que nous demanderions cela lors de la discussion du budget, nous veillerons à ce que la majorité tienne cette promesse !

Question 7 : Pourquoi la commune devait-elle vendre son réseau câblé de télédistribution ?

Réponse 7 : Après des années de gestion "au fil de l’eau" sans trop de dynamisme et l’érosion de la clientèle, le risque devenait important que des pertes apparaissent et que la commune doive mettre la main au portefeuille alors que dans les bonnes années, cette activité a rapporté plus d’un millions d’euro à la caisse communale. La concurrence de Belgacom/Proximus est une des causes mais surtout la gestion par un Conseil d’Administration dont certains membres devaient leur présence plus à leur appartenance politique qu’à leur savoir faire en gestion ou en marketing. En 2013, la directrice de Wolu TV a été remerciée à grand frais...

Question 8 : Cette infrastructure câblée de télédistribution est-elle rentable ?

Réponse 8 : La commune jette l’éponge mais qui peut douter de la réponse alors qu’un opérateur privé est prêt à mettre 18 millions d’euros sur la table ? Telenet, le partenaire actuel de Wolu TV avait offert 14 millions d’euros. Wolu TV s’est avérée incapable de faire fructifier cette infrastructure et de négocier des revenus en rapport avec la valeur du réseau et cela tient plus aux compétences des gestionnaires plutôt qu’au secteur d’activité !

Question 9 : Le Bourgmestre affirme que la charge de l’entretien et des investissements pour moderniser le réseau de câble et de télédistribution était au delà des capacités financières de Wolu TV.

Réponse 9 : C’est faux puisque le réseau a évolué et que sa valeur a justifié le prix offert, là où le Collège avait demandé un prix à peine supérieur à 8 millions d’euros. Cela indique aussi que le Collège n’était pas pleinement conscient de la valeur de cette infrastructure communale !

Question 10 : Pourquoi vendre en 2015 ?

Réponse 10 : Une fois prise la décision de vendre, c’était une question de date anniversaire des contrats liant Wolu TV à Telenet, le partenaire "historique". Le contrat principal arrivait à échéance au 31 décembre 2015 avec un préavis de 12 mois càd qu’il fallait résilier le contrat en décembre 2014.

Question 11 : La commune et Wolu TV pouvaient-elles négocier directement avec l’opérateur actuel ?

Réponse 11 : Dans l’hypothèse où la commune conservait son réseau, elle pouvait négocier avec l’opérateur actuel une meilleure rétribution càd un meilleur retour sur la valeur de son actif. Dans le cas d’une vente, les règles de publicité et de mise en concurrence régissant les appels d’offre étaient d’application.

Question 12 : La commune pouvaient-elle fixer un autre critère que le prix pour choisir le candidat acquéreur ?

Réponse 12 : Le Collège assure que seul le prix offert comptait. C’est archi-faux puisque l’appel d’offre comportait une série de conditions :

  • liste à minima des chaînes offertes*
  • obligation de reprise du personnel de Wolu TV
  • conditions de tarifaires aux habitants
  • maintien d’un comptoir d’accueil des abonnés sur le territoire de la commune

* ZDF, BBC 1, BBC 2, CNN, Euronews, TVE , AB3, Arte Belgique, Canal Z, Club RTL, France 2, France 3, La Deux, La Trois, La Une, LCI, Nickelodeon FR, Plug RTL, RTL-TVI, Tele Bruxelles, TF1, TV5 Monde, Rai Uno, 2Be, Canvas, Één, Ketnet, NPO 1, NPO 2, NPO 3, TV Brussel, Vier, Vijf, VTM

Question 13 : A quelle fin le produit de la vente peut-il être affecté par la commune ?

Réponse 13 : La vente d’une "propriété communale" impose que le produit de la vente ne peut être affecté qu’à des investissement (= dépenses extraordinaires dans la comptabilité communale). Par contre, il subsiste une (grosse) zone d’ombre : 20% du produit de la vente ont été cédé à l’asbl Wolu TV… alors que celle-ci devra nécessairement être dissoute dans les mois qui suivent ! A ce jour, malgré nos questions, nous n’avons pas reçu de réponse claire et définitive de ce qu’il adviendra de cette somme rondelette (3,6 millions). Il n’est pas du tout certain que cette somme sera affectée au budget "investissements" de la commune mais pourrait revenir en "cash" vers la commune avec les diverses réserves et provisions résiduelles de l’asbl.

Question 14 : La commune peut-elle financer des compensations financières aux abonnés de Wolu TV avec le produit de la vente ? (par ex. dans le cas où l’abonné a acquis son décodeur depuis moins de 2 ou 3 ans)

Réponse 14 : La commune ne le peut pas directement mais… elle peut donner instruction à Wolu TV de le faire, avec le produit de la vente, ce qui revient exactement au même ! C’est exactement ce qui était annoncé dans un feuillet de Wolu TV annexé à un courrier signé du Bourgmestre (reçu le 24/12). Pourtant, quelques jours plus tôt, le Bourgmestre et 2 Echevins ont affirmé que c’était impossible et accusé Ecolo de démagogie et d’incompétence dans les matières budgétaires ! De telles accusations nous laissent à penser que nous avons mis le doigt sur un point sensible…