L’expérience d’Ottignies/LLN dans sa démarche Agenda 21 local (6/3/2010)

La ville d’Ottignies/LLN est la 1ère commune wallonne à entrer dans une démarche d’élaboration d’un Agenda 21 local qu’elle va appeler le Plan communal de développement durable (PCDD).

Publié le dimanche 30 octobre 2011

O/LLN bénéficie d’un contexte favorable :

  • Un bourgmestre écologiste, Jean-Luc Roland.
  • Une déclaration de politique communale 2000-2006 qui évoque la volonté de la majorité de se lancer dans une telle démarche.
  • Depuis les années ’70, une longue tradition participative due à l’esprit pionnier des personnes venues s’installer à LLN, une ville en pleine construction qui va évoluer rapidement.

Avant 2000, on trouve déjà :

  • Différents conseils consultatifs communaux.
  • La Commission consultative communale pour l’Aménagement du territoire (CCAT).
  • Le Plan communal de Développement de la Nature (PCDN).

Avant 2000 ou mis en chantier au début de la législature 2000-2006, des outils intéressants tels que :

  • Le Schéma de Structure communal (SSC) (1992, revu en 1997).
  • Les premières études du Plan communal de Mobilité (PCM).
  • Des initiatives en matière d’utilisation rationnelle de l’énergie (URE) dans les bâtiments communaux.

1ère phase

La 1ère phase de l’élaboration du PCDD va prendre plus de 3 ans :

  • En début de législature 2000-2006 : décision ferme d’engager la Ville dans un processus Agenda 21 local.
  • En 2001 : implication des services communaux et nomination d’un chef de division responsable du développement durable et de la transversalité des compétences et décisions.
  • Le 12 décembre 2002 : organisation à LLN du 1er Forum pour le développement durable :
    • Il réunit 350 personnes représentant les forces vives de la Ville (patrons d’entreprise, commerçants, responsables d’associations, directeurs d’écoles et de l’université, dirigeants d’intercommunales, responsables de clubs sportifs, de mouvements de jeunesse).
    • Près de 100 responsables d’entreprises, d’écoles, d’associations et autres organisations signent une Charte d’engagement pour le développement durable.
  • A la suite de ce Forum : installation, le 18/2/2003, du Conseil d’Evaluation et de Suivi du Développement Durable (CESDD) qui a pour missions de préparer le futur PCDD et de labelliser des projets de DD.
    • Ses statuts et missions : décision du Conseil communal du 19/11/2002.
    • Son projet de règlement d’ordre intérieur : décision du Collège échevinal du 6/2/2003.
    • Il est composé de 41 membres : 7 élus, 10 représentants des partenaires signataires de la Charte d’engagement (dont deux représentants de l’Université catholique de Louvain), 15 présidents de Conseils consultatifs, 4 experts extérieurs, 4 représentants des services communaux, sous la présidence du Bourgmestre (+ 1 secrétaire général). Le CESDD se réunit 4 à 5 fois par an.
    • Par décision du Conseil communal du 20/5/2003 : adhésion à la Charte des Villes européennes pour la durabilité, dite Charte d’Aalborg.
Les « Engagements d’Aalborg »

En signant la charte, les collectivités locales ont élaboré leur propre plan d’action, dit « Agenda 21 local », pour assurer le développement durable dans leurs villes respectives.

Pour ce faire, elles se sont engagées à respecter différentes lignes de conduite.

  • Recourir davantage la démocratie participative en invitant tous les acteurs de la société locale à participer réellement à la prise de décisions politiques.
  • Assurer une gestion saine et efficace des villes, en garantissant que les sujets concernant la durabilité soient centraux dans les processus décisionnels urbains.
  • Protéger et préserver le patrimoine naturel, en réduisant la consommation d’énergies fossiles, en accroissant celle des énergies renouvelables, en améliorant la qualité de l’eau, de l’air, des sols, et en favorisant la biodiversité.
  • Utiliser prudemment les ressources naturelles et encourager la consommation durable, notamment par la réduction et le recyclage des déchets.
  • Concevoir les infrastructures urbaines en y intégrant les aspects environnementaux, sociaux, économiques, de santé et culturels au profit de tous.
  • Favoriser la mobilité durable, entre autres en développant les moyens de transports en commun et en réduisant l’impact des véhicules polluants sur l’environnement et la santé.
  • Protéger le bien-être des citoyens, notamment en permettant l’accès de tous aux soins de santé et en luttant contre la pauvreté et les inégalités sociales ou des sexes.
  • Soutenir l’économie locale, en stimulant les emplois de proximité et en encourageant la production locale de biens et de services.
  • Soutenir les communautés ouvertes, en améliorant la sécurité et en assurant l’accès de tous aux services publics, à l’éducation, aux offres d’emploi, à la formation et à la culture.
  • Développer une approche stratégique globale, en améliorant la prise de conscience sur les dangers des changements climatiques et en renforçant la coopération internationale.

Le texte complet de la Charte d’Aalborg peut être consulté sur www.bruxellesenvironnement.be > Professionnels > Secteurs > Secteur public > Les agendas 21 locaux

  • Le 30/3/2004, le Conseil communal décide de confier l’élaboration du PCDD à 3 bureaux d’études réunis en association momentanée : Survey and Amenagement, le CREAT (centre d’études en aménagement du territoire / UCL) et Athanor-médiations.

Plus de 3 ans se sont écoulés

  • Le 23/2/2005, à LLN, la Ville et les 3 bureaux d’études co-organisent une journée d’étude « Ensemble sur les chemins du développent durable », ce qui va permettre de remobiliser les signataires de la Charte d’engagement mais également les services communaux. 270 personnes dont 30 agents communaux sont présentes, ce qui traduit un intérêt pour le projet de DD.
  • En février 2005, les 3 bureaux d’études organisent une enquête auprès des partenaires signataires de la Charte afin de faire le point sur l’action, les projets et l’implication possible des partenaires.
  • Pour juin 2005, les 3 bureaux d’études devaient boucler la rédaction du Plan.

Le travail fut divisé en plusieurs étapes :

  • Elaboration d’un diagnostic local qui énumère les points forts et les points faibles d’O/LLN.
  • Identification de 20 thèmes de la vie locale à envisager sous l’angle du DD :
    • agriculture - aménagement du territoire ; consommation ; culture ; déchets - développement de l’entreprise ; eau ; éducation ; emploi ; énergie - espaces verts et naturels - information du citoyen ; logement - lutte contre l’exclusion ; mobilité - participation citoyenne - relations Nord-Sud - santé- sécurité ; sport
  • Pour chaque thème, analyse des enjeux et des objectifs locaux sur la base du diagnostic et de rencontres avec la population et les services de la Ville

20 fiches thématiques

  • Pour chaque thème, proposition d’une série d’actions pour faire évoluer la vie locale vers le DD.
  • Développement des 17 actions choisies par le Collège

17 fiches - actions

Bien entendu, de nombreuses actions sont transversales. Certaines d’entre elles atteignent les 3 objectifs du développement durable : l’économique, l’environnemental et le social.

  • La Ville est ensuite entrée dans un processus de consultation de la population.
  • Le Conseil communal du 27/6/2006 a pris acte du Plan.
  • A moyen terme, le CESDD devra jouer un rôle d’observatoire pour sa mission d’évaluation, en définissant des critères, des indicateurs du DD au niveau local, en vue de labelliser des projets de partenaires engagés par la Charte ou des services de la Ville. Il s’agit de reconnaître les efforts des partenaires et assurer une valorisation et une visibilité des projets.

Le PCDD d’O/LLN peut être consulté sur le site de la Ville : www.olln.be (lien direct vers le PCDD)

édition : 6/3/2010