Interpellation citoyenne : Vente du centre de mer Joli-Bois et cessation des activités

Publié le jeudi 5 mars 2015

Monsieur le bourgmestre, Mesdames, Messieurs,

Permettez-moi de me présenter : Jeannine GAIN ; il suffirait d’un petit coup de main pour que nous portions M. MAINGAIN, le même patronyme. Je vis depuis toujours à Woluwe Saint Lambert, c’est vous dire si je suis attachée à ma commune. C’est la première fois que je prends la parole au Conseil communal et vous comprendrez que je sois impressionnée, c’est pourquoi je lirai donc mon texte afin de ne rien oublier.

Comme vous le constatez, Mesdames et Messieurs, je ne suis pas venue seule. De nombreuses personnes non présentes me soutiennent également dans ma démarche.

La nouvelle de vendre Joli-Bois s’est répandue, parmi les habitants de la commune, comme une traînée de poudre et c’est avec tristesse que nous avons appris cette nouvelle. Je viens ici vous parler d’un aspect de Joli-Bois que l’on ne peut connaître que pour y avoir séjourné. La villa Joli-Bois située au Coq-sur-Mer est un fleuron du patrimoine communal depuis 1972, bien sûr moins remarquable et prestigieuse que Wolubilis, mais tout aussi utile socialement parlant. Le centre de Joli-Bois accueille chaque année environ 650 enfants des écoles de la commune tous réseaux confondus. L’été, il peut recevoir 200 séniors parmi lesquels les plus défavorisés de la commune.

Je vais vous parler tout d’abord de la façon dont les enfants sont reçus à Joli-Bois. Ils sont accueillis avec gentillesse et professionnalisme, quels que soient leur origine, leur culture, leur nationalité, leur couleur de peau ou encore le rang social de leurs parents. Il suffit de voir leurs nombreux dessins exprimant leurs remerciements au personnel et leur bonheur d’avoir passé deux semaines « à la mer » comme ils disent. Certains avouent n’avoir jamais vu auparavant notre belle côte. En ce qui concerne les séniors, je peux vous en parler en connaissance de cause puisque j’y ai séjourné à maintes reprises. Nous sommes pris en charge bagages compris depuis l’hôtel de ville jusqu’à la villa et en ce qui concerne nos valises, jusque dans notre chambre. Ce n’est qu’un exemple des nombreuses attentions du personnel envers nous, personnes âgées. Toute l’équipe est aux petits soins, attentive aux moindres de nos besoins, de jour comme de nuit et le tout dans une ambiance familiale et chaleureuse. Pour de nombreuses personnes vivant seules, c’est une occasion unique de briser leur solitude journalière car elles retrouvent à Joli-Bois l’une ou l’autre personne de leur quartier ou connue une année précédente, ce qui ne serait évidemment pas le cas dans un hôtel, hôtel d’ailleurs que bon nombre d’entre nous ne peuvent pas se payer, vu les prix exorbitants pratiqués à la côte. Pour preuve de tout ceci, il suffit de lire le livre d’or dans lequel à chaque page figurent remerciements et félicitations pour toute l’équipe dévouée et à tous moments disponible…

Woluwe-Saint-Lambert est sans doute la seule commune à offrir à ses enfants et ses séniors un service d’une telle qualité. En fermant ce centre de vacances, c’est une action sociale importante à laquelle vous mettriez fin et des centaines d’habitants seraient déçus voire mécontents. Ces derniers mois, les Belges se retrouvent régulièrement dans les rues pour protester contre les mesures antisociales prises par le gouvernement actuel.

Je vous en prie, Monsieur MAINGAIN, ne faites pas dans votre commune comme nos dirigeants fédéraux. Eternelle optimiste, je m’adresse à vous aujourd’hui avec l’espoir que vous reviendrez sur cette décision de vendre Joli-Bois et que vous trouverez une solution. Je suis sûre qu’elle existe. Je sais que vous allez me répondre avec des chiffres. Je ne connais pas la situation financière de Joli-Bois. Je laisse donc aux personnes qualifiées la tâche de vous proposer des solutions pour faire des économies et éviter ainsi la vente de Joli-Bois.

Je vous prie une fois encore, Monsieur le bourgmestre, Mesdames et Messieurs les échevins, de sauvegarder cette belle oeuvre sociale qu’est Joli-Bois. Je vous remercie de m’avoir permis de m’exprimer et de m’avoir écoutée avec patience. Mais avant de terminer, je désire remercier et féliciter toute l’équipe de Joli-Bois qui le mérite amplement.

Jeannine GAIN

M. MAINGAIN remercie Mme GAIN pour son intervention. Il répond que le Collège ne prend jamais de décision à l’emporte-pièce et que la décision de se défaire du centre de mer Joli-Bois a été mûrement réfléchie et prise en connaissance de cause.

Il confirme que la commune propose une diversité de services que peu d’autres communes offrent : elle est la seule commune bruxelloise qui finance chaque année des classes de neige, de mer et vertes pour les enfants de tous les réseaux scolaires, tout en offrant une qualité de services inégalée ; elle mène également une action sociale soutenue pour les seniors, en accordant une priorité essentielle aux services de première ligne (transport de personnes, aide à domicile…). Il attire l’attention sur le fait que l’on doit faire face à des besoins nouveaux en raison de la croissance démographique (la commune devrait compter 60.000 habitants en 2020) et qu’il faut financer de nouveaux équipements collectifs, tels que crèches, écoles…, pour répondre aux besoins locaux. Il précise que l’on va financer, sur le budget de cette année, la reconstruction de deux écoles communales, pour un montant d’environ 15.000.000 EUR, ce qui représente un investissement lourd, à financer en majeure partie sur fonds propres. Il explique que, la commune s’étant développée dans les années 60-70, le patrimoine communal est souvent vétuste, peu performant en termes d’économies d’énergie et n’est souvent plus conforme aux normes en vigueur, que notamment la rénovation complète de plusieurs écoles est nécessaire (entre autres, le remplacement des pavillons aux écoles « Prinses Paola » et « Klim op » qui représente plusieurs millions d’euros de dépenses) et qu’afin de pouvoir faire face à ces dépenses, il faut soit emprunter, soit réaliser une partie du patrimoine.

Il signale qu’un inventaire du patrimoine a été réalisé, précisant ce qu’il représentera comme coût dans les années à venir et que Joli-Bois, bien qu’étant un bâtiment chargé de souvenirs, n’est plus aux normes actuelles et nécessite :

1) des investissements, à savoir :

- la rénovation des façades et des châssis : 85.000 EUR
- la mise en conformité et la rénovation de la chaufferie : 60.000 EUR
- l’isolation du plancher des combles, la réparation et l’isolation des toitures plates : 70.000 EUR

Total : 215.000 EUR

2) des travaux et fournitures visant à améliorer le confort pour un montant de 557.200 EUR,

ce qui donne un total de 772.200 EUR.

Il ajoute que le bâtiment n’est pas aux normes PMR. Il confirme que, vu la nécessité de construire des écoles, des crèches…, le Collège a décidé de rationaliser le patrimoine. Il fait remarquer que, pour les enfants, les classes de neige et les classes vertes seront maintenues et que le bâtiment de Vieux-Genappe accueille tout l’été, avec un projet pédagogique, des enfants parmi lesquels certains n’ont pas la possibilité de partir en vacances. Il ajoute que, pour les seniors, le service de Mme MOLENBERG recherche une autre formule, des partenariats nouveaux avec d’autres centres de vacances à la côte belge.

Il comprend l’attachement affectif qui a été exprimé et reconnaît que le personnel est d’un dévouement remarquable. Il affirme qu’une cellule d’accompagnement sera mise en place et qu’aucun membre du personnel ne sera oublié, de manière similaire à ce qui s’est fait pour le personnel de l’hôpital du CPAS. A cet égard, une rencontre avec le personnel du centre de mer a eu lieu vendredi dernier. Il en conclut qu’il s’agit d’un choix douloureux mais qu’il y a des investissements estimés à 25 millions d’euros à réaliser, ce qui requiert la réalisation d’éléments du patrimoine communal.