Respect du domaine public : occupation privative des trottoirs par des terrasses, échoppes étals et assimilés

Publié le lundi 30 juin 2014

En marge des questions urbanistiques traitées par le service de l’urbanisme : la règlementation de l’occupation privative des trottoirs par des terrasses, échoppes étals et assimilés

Fruits & légumes : partage difficile de l'espace public !

La belle saison se prête à la sortie sur les trottoirs de tables/chaises pour les terrasses de l’Horeca et d’étalages de fleurs, fruits et légumes pour les commerces. Au détriment parfois, pour ne pas dire souvent, des piétons qui doivent louvoyer entre les étals et les tables pour se frayer un passage sur le trottoir.

Dans mon quartier, au moins deux exemples de restaurants qui empiètent largement sur l’espace public.

L’un a carrément construit un espace clos, par des palissades peintes en blanc et vissées au sol, sur toute la longueur de la façade. Non amovible ! L’autre restaurant a disposé des plantes et des tables, de telle manière que le trottoir(un coin) devant l’entrée de son établissement est devenu totalement privatif. Les piétons et certainement les poussettes et autres chaises roulantes doivent descendre du trottoir pour continuer leur chemin. Dispositif éphémère et amovible.

Pour en savoir plus sur les règles qui régissents ces implantations : Interpellation de Chantal Dransart lors du Conseil communal du 23 Juin 2014