Enquête publique - mai 2008 : demande de permis d’urbanisme "Edicules" rue Lola Bobesco 1, par Cook&Book

Publié le samedi 25 octobre 2008

Voici un apperçu sur l’ensemble des remarques transmises à la Commission de concertation :

  1. Ce qui est présenté comme un projet de placement de 3 édicules est en fait une demande de REGULARISATION suite à une construction sans. Nous regrettons que ce fait ne soit pas mentionné dans la documentation du projet ni sur l’avis d’enquête publique ;
  2. Les édicules ont été bâtis sur la voie publique. La demande de permis ne mentionne pas ce fait. Sauf information non présente dans le dossier, la commune n’a pas donné son accord (cadre XIII - Accord du propriétaire - non complété) ;
  3. La demande de permis nous semble incomplète, en effet :
    1. Le cadre XIII de la demande de permis ne mentionne pas l’accord du propriétaire ;
    2. L’un des édicules comporte des mentions publicitaires ("Duvel" & "COOK & BOOK", ce qui devrait être mentionné dans le cadre 3 sous "Enseigne et dispositif de publicité" ;
    3. Aux cadres III, VII et VIII : le projet ne mentionne pas que ces constructions constituent des modifications de volume hors sol. Elles remplacent des zones initialement prévues pour des parterres à front de rue (état existant 0) et constituent de nouvelles constructions destinées au dépôt et à l’entreposage privé. Il est donc abusif de mentionner qu’il s’agit de travaux d’infrastructure ;
  4. Le projet ne satisfait pas aux exigences du RRU sur les points suivants :
    1. Cheminement piéton (art 4 - Voies de circulation) : la distance minimale entre deux obstacles successifs est de 1,50 m. Cette clause n’est pas respectée puisque les bacs 2 et 3 sont distants seulement de 47 cm selon les plans. On peut ajouter qu’à l’usage, la présence permanente d’objets (caisses, bidons...) sur le trottoir à l’arrière des cuisines réduit considérablement la largeur disponible en dessous de 1,50 m.
    2. Si l’on assimile ces édicules à du mobilier urbain, la distance minimale entre les édicules et la face extérieure de la bordure de séparation entre la voie de circulation piétonne et la chaussée ne respecte pas la distance minimale de 0,20m. Dans le cas du bac 3, la bordure de trottoir a même été éliminée (ce fait ne figure pas sur les plans annexés à la demande de permis). Il va de soi que la hauteur de ces édicules situés directement au bord de la chaussée constitue un obstacle visuel empêchant les personnes souhaitant traverser la rue Lola Bobesco de voir et d’être vues par les automobilistes remontant la rue. De même, les portes d’accès placées sur les dits édicules et ouvrant sur la rue constituent une entrave et un danger pour les véhicules et la sécurité des manutentionnaires amenés à y accéder ;
  5. Les "édicules" sont décrits comme tels dans l’avis d’enquête et comme "Bacs à plantes" dans la demande de permis. La hauteur importante de ces constructions et la faible profondeur de terre ne permettent pas de les qualifier de "bacs à plantes", il s’agirait plutôt de "toitures vertes"...
  6. Le demandeur occupant actuellement l’ensemble des lieux identifiés "commerces culturels", il nous semble qu’il était de sa responsabilité de prévoir les espaces de stockage nécessaires lors de l’aménagement des locaux qu’il loue à la commune. On imagine difficilement que si plusieurs concessionnaires étaient concernés (situation qui peut se produire dans le futur), chacun construise ses propres édicules sur le trottoir attenant à l’espace loué ;
  7. En conclusion, constatant que la présence de ces édicules n’apporte aucune plus-value à la rue, à la commune et au site de Wolubilis dans son ensemble, l’acte illégal de construction sur la voie publique ne peut être toléré sous peine de créer un précédent (d’aucuns pourraient souhaiter construire un petit édifice de stockage de poubelles devant chez eux...), les signataires demandent :
    1. la suppression pure et simple des édicules et la remise des lieux en leur pristin état dans les plus brefs délais ;
    2. l’installation, alternativement, soit d’un parterre fleuri en lieu et place des édicules et la réalisation d’une rampe continue destinée au cheminement des PMR, soit le maintien des escaliers actuels et la réalisation d’une rampe de contournement en lieu et place des parterres initialement prévus.
    3. que la commune fasse preuve de plus de vigilance et de célérité pour protéger et faire respecter notre espace public.

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à nos remarques et observations dans le cadre de la procédure d’enquête publique.

Retour au dossier Wolubilis

A télécharger

Avis d’enquête publique
Document PDF - 11.2 ko - ouvrir document
Plan 1
Document PDF - 132.5 ko - ouvrir document
Plan 2
Document PDF - 129.5 ko - ouvrir document