Communiqué de presse : A propos d’une motion relative à la condamnation d’un ministre et d’un secrétaire d’Etat NVA du gouvernement belge qui ont manifesté leur soutien aux collaborateurs avec le régime nazi

Publié le vendredi 24 octobre 2014

Communiqué de presse :

Lors du Conseil communal de Woluwe Saint Lambert de ce 20/10, la majorité FDF-CdH-Indépendants a présenté une motion intitulée : "Motion relative à la condamnation d’un ministre et d’un secrétaire d’Etat NVA du gouvernement belge qui ont manifesté leur soutien aux collaborateurs avec le régime nazi" (Motion FDF)

Malgré certains amendements proposés dans la confusion (version finale non disponible au moment du vote) et destinés à corriger un texte que nous n’estimions pas amendable, Ecolo n’a pas souhaité apporter son soutien à la majorité (2 contre, 1 abstention).

Nous avions soulevé un certain nombre de points de désaccord que la majorité n’a pas su ou voulu amender.

Ecolo pour sa part avait présenté un texte qui se voulait court, évitait l’amalgame en n’entrant pas dans des polémiques partisanes ou historiques et était sans ambiguïté face aux déclarations inacceptables attribuées à 2 représentants de la NVA :

"Les propos publiés dans ’La Libre Belgique’, de Jan Jambon, nouveau Vice-Premier ministre NVA et ministre de l’Intérieur, indignent et inquiètent les membres du Conseil communal de Woluwe-Saint-Lambert, qui seront très attentifs à ce que de nouveaux dérapages ne se produisent plus. Par contre, l’attitude choquante et délibérée du Secrétaire d’Etat NVA Théo Francken ne correspond pas à celle que l’on est en droit d’attendre d’un représentant d’un état démocratique, de surcroît membre de son exécutif fédéral. Il est hors de question pour les membres du Conseil communal de Woluwe-Saint-Lambert de prendre le risque de le laisser banaliser à nouveau une attitude qui l’a conduit à dépasser toutes les bornes : apologie de la collaboration, racisme, homophobie... et ce, à de nombreuses reprises.

Le Conseil communal confie au Collège la mission de prendre contact avec les autorités régionales, communautaires et fédérales pour leur demander de faire pression sur le Premier Ministre afin d’obtenir immédiatement le remplacement de son Secrétaire d’Etat à l’asile et l’immigration."

Si, dans la logique numérique du Conseil communal, notre texte n’a pas prévalu, nous sommes cependant satisfaits d’avoir forcé la majorité à édulcorer son texte dans ses aspect les plus extrêmes comme celui de le faire distribuer aux enfants des écoles communales !

Contacts :

Bernard Ide

GSM : 0477 899 364 email : bernard.ide@telenet.be

Jean-Claude Van der Auwera

GSM : 0475 490954 email : jc.vander@telenet.be