Wolu-Info - Juillet 2014 : Pour un partage harmonieux de l’espace public !

Publié le vendredi 27 juin 2014

Les étalages et les terrasses apportent vitalité et convivialité à notre environnement urbain. Cafés, restaurants, commerces, riverains ou simples piétons, valides et moins valides coexistent sur les trottoirs. Alors qu’une part croissante des déplacements en ville se font à pied, assurer un partage harmonieux de l’espace public devient un impératif et constitue un défi à relever. Ainsi, la belle saison se prête à la sortie sur les trottoirs de tables et chaises pour les terrasses ou encore l’installation d’étalages de fleurs, de fruits et légumes. Parfois cela se fait en dehors du respect de règles pourtant bien indispensables. Il arrive que les piétons doivent louvoyer entre les étals et les tables pour se frayer un passage sur le trottoir. Chacun pourra reconnaître un exemple dans son quartier ! Ici un espace clos par des palissades en dur vissées au sol, là des plantes et des tables disposées de telle manière que le trottoir devant l’entrée de l’établissement est devenu totalement privatif. Les piétons, poussettes et chaises roulantes doivent parfois descendre du trottoir pour continuer leur chemin.

Savez-vous qu’il existe des règlements (le Règlement de Police sur l’Occupation Privative du Domaine Public et le Règlement Régional d’Urbanisme) qui précisent les conditions auxquelles doivent répondre de tels aménagements ? Les commerçants doivent obtenir une autorisation et exposer celle-ci sur leur devanture. En aucun cas la circulation ne peut être entravée : la largeur libre du trottoir disponible pour le cheminement piéton ne peut être réduite à moins d’un tiers de sa largeur, avec un minimum de 2 m. Toutes les tables, chaises, parasols et autres mobilier de terrasse doivent être rangés quotidiennement. En dehors de la saison, les terrasses temporaires doivent êtres enlevées et le domaine public libéré de tout obstacle.

Lors du Conseil Communal de juin, ECOLO est intervenu pour rappeler à ses obligations de contrôle la majorité qui a la responsabilité de la gestion de notre commune. Si vous êtes confrontés à des situations qui vous semblent aller à l’encontre des règles que nous avons brièvement décrites ici, n’hésitez pas à le faire savoir, par solidarité pour ceux qui seront moins capables de défendre un partage harmonieux de l’espace public !

Chantal Dransart et Jean-Claude Van der Auwera, conseillers communaux Ecolo